Aides consulaires pour les personnes handicapées

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Une note importante de Français du monde‐adfe pour les Français handicapés vivant à l’étranger.

 

Handicap et aides consulaires

 

► Adulte (plus de 20 ans), vous souffrez d’un handicap et vous êtes :

 

1 Titulaire d’une carte d’invalidité française (délivrée par les Maisons Départementales des Personnes Handicapées –MDPH) en cours de validité, attestant un taux d’incapacité temporaire ou permanent au moins égal à 80 % ;

2 Disposant de revenus faibles (c’est‐à‐dire inférieurs au montant de l’allocation de base versée par le consulat dans votre pays) ;

3 Régulièrement inscrit au registre des Français de l’étranger ; Alors vous pouvez bénéficier d’une allocation dite « adulte handicapé » versée par le Comité Consulaire pour l’Action et la Protection sociale, CCPAS :

   1 Son montant est le même que celui des allocations de solidarité versées localement

   2 Mais elle est différentielle : vous toucherez la différence entre ce montant et vos ressources personnelles.

   3 Une aide complémentaire continue peut vous être versée si sur votre sur carte d'invalidité délivrée par la Maison du Handicap est notée la mention: "nécessité d'une tierce personne" ou "cécité" si vous êtes aveugle.

   4 Une aide complémentaire ponctuelle (appelée discontinue) peut aussi vous être attribuée sur certificat médical du médecin conseil du consulat indiquant que vous avez besoin momentanément d’une tierce personne ou que vous devez faire face à des dépenses médicales importantes.

 

► Vous vous occupez d’un enfant ou d’un adolescent de moins de 20 ans souffrant d’un handicap et qui est :

1 régulièrement inscrit au registre des Français établis hors de France ;

2 titulaire d’une carte d’invalidité en cours de validité délivrée par une Maison du Handicap en France, lui accordant un taux d'invalidité égal ou supérieur à 50 %.

3 Aucune condition de ressources n’est imposée dans ce cas. Alors une allocation dite « enfant handicapé» peut vous être attribuée par le Comité Consulaire pour l’Action et le Protection sociale :

4 Son montant est fixé par pays, et elle n’est pas différentielle.

5 Une aide mensuelle complémentaire (continue ou discontinue) peut être allouée dans les mêmes conditions que pour les adultes handicapés.

6 Dans le cas d’un enfant au handicap très lourd, cette aide mensuelle complémentaire peut être remplacée par une Allocation à Durée Déterminée à taux plein au parent qui a dû cesser son activité professionnelle ou qui rémunère une tierce personne dans le but d’assister cet enfant au quotidien.

 

Un seul réflexe à avoir : adressez‐vous au consulat pour retirer votre dossier, et prévenez de votre démarche les responsables locaux de Français du Monde ADFE ou votre conseiller à l’AFE, afin qu’ils puissent éventuellement vous aider à remplir votre dossier et en tout état de cause qu'ils le suivent et le défendent lors de la prochaine réunion du CCPAS (1 à 2 fois par an). Si vous n'êtes pas encore titulaire de la carte d'invalidité, votre consulat est à même de vous fournir la liste des pièces nécessaires et des démarches à suivre pour constituer un dossier de demande de cette carte à la Maison du Handicap de Paris.

 

Marie‐Pascale Avignon‐Vernet

Publié dans Tout savoir sur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
pas de com
Répondre