Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

...le recensement militaire (ou recensement citoyen)

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Tout savoir sur le recensement citoyen qui concerne aussi les Français de l’étranger.

service public

Principe

Tout Français doit spontanément se faire recenser auprès de sa mairie (ou du consulat s'il habite à l'étranger). Cette formalité est obligatoire pour pouvoir se présenter aux concours et examens publics.

Qui est concerné ?

Tous les jeunes Français ayant atteint l'âge de 16 ans, les filles comme les garçons.

Comment se faire recenser ?
 Qui doit faire la démarche?

Si le jeune est mineur, il peut faire la démarche seul ou se faire représenter par l'un de ses parents.

Si le jeune est majeur, il doit faire la démarche seul.

Où se faire recenser ?

·         à la mairie du domicile, si le jeune habite en France,

·         au consulat ou à l'ambassade de France, si le jeune réside à l'étranger.

Que faut-il déclarer ?

Lors du recensement, il convient de faire une déclaration sur laquelle sont indiquées les informations suivantes :

·         votre nom (nom de famille et éventuellement nom d'usage), vos prénoms, votre date et lieu de naissance, ainsi que les mêmes éléments concernant vos parents,

·         votre adresse,

·         votre situation familiale, scolaire, universitaire ou professionnelle.

Quelles pièces fournir ?

·         une pièce d'identité (carte nationale d'identité, passeport ou tout autre document justifiant de la nationalité française)

·         un livret de famille

Il n'est pas nécessaire de fournir un justificatif de domicile.

Si le jeune est atteint d'un handicap ou d'une maladie invalidante, et qu'il souhaite être dispensé de la journée défense et citoyenneté , il doit présenter sa carte d'invalidité ou certificat médical délivré par un médecin agréé auprès du ministre de la défense.

Quand se faire recenser ?

Délais

Les jeunes Français de naissance doivent se faire recenser entre le mois de leurs 16 ans et les 3 mois qui suivent la date d'anniversaire.

Les jeunes devenus Français entre 16 et 25 ans doivent se faire recenser dans le mois qui suit la date d'acquisition de la nationalité française.

Les jeunes qui auraient pu répudier ou décliner la nationalité française, mais qui ne l'ont pas fait, doivent se faire recenser dans le mois qui suit les 19 ans.

Régularisation

Si les délais ont été dépassés, il est toutefois possible de régulariser sa situation jusqu'à l'âge de 25 ans en procédant de la même manière que pour un recensement classique.

Quels sont les effets du recensement ?

Attestation de recensement

À la suite du recensement, la mairie délivre une attestation de recensement. Cette attestation est notamment nécessaire pour se présenter aux examens et concours publics (dont le permis de conduire) avant l'âge de 25 ans.

La mairie ne délivre pas de duplicata. Cette attestation doit donc être conservée soigneusement.

En cas de perte ou de vol, il est toutefois possible de demander un justificatif au bureau du service national dont vous dépendez.

Suite du recensement

Le recensement permet à l'administration de convoquer le jeune pour qu'il effectue la journée défense et citoyenneté. Après le recensement, il est donc nécessaire d'informer les autorités militaires de tout changement de votre situation.  

Défaut de recensement

En cas d'absence de recensement dans les délais, vous êtes en irrégularité. Vous ne pourrez notamment pas participer à la journée défense et citoyenneté ni passer les concours et examens d'État (baccalauréat ou permis de conduire par exemple) avant l'âge de 25 ans.

 

Sources: Services publics

Publié dans Tout savoir sur...

Partager cet article
Repost0

Collège franco-argentin de Martinez (Buenos Aires)

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

 

Buenos Aires a le privilège de posséder deux établissements franco-argentins. Il y a le lycée Jean Mermoz dont la pierre fondatrice fut posée par le général de Gaulle et il y a le Collège franco argentin situé dans la banlieue résidentielle de Martinez au nord de la capitale.

Pour en savoir plus:

http://www.cfam.edu.ar/

 

 

 

Publié dans Enseignement

Partager cet article
Repost0

Section Français du monde Buenos Aires, bilan d'activités

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Section  locale  de Buenos Aires”

 

Bilan des actions de la section  Français du Monde-Adfe de Buenos Aires

 

Mars 2011 à Juillet 2011

 

30 mars 2011  Organisation d´une conférence-débat avec Eurofam.ar  « Familles d´Européens disparus en Argentine » intitulée « Pour Cristina Cialceta, Yves Domergue et tous les disparus « Jamais Plus ».

Conférence animée par Eric Domergue, Lita Boitano, mère de deux enfants disparus ; Vera Jarach, mère de Place de Mai ; Juliana Cagrandi, professeur lycée de Melincué ;Ema Cibotti, historienne ;Liliana Samuel , journaliste ; Marc Jamin, Représentant A.F.E et Enrique Arnoux Adfe.

Pour cette occasion, la  Maison de la Province  de Santa Fé  a été mise à notre disposition par le Docteur María Elena Barbagelata, Déléguée du Gouvernement de la province de Santa Fe à Buenos Aires.

 

P1060390

 

Voir aussi dans notre blog:

http://www.fdmadfeconesud.com/article-les-corps-d-yves-domergue-et-de-sa-compagne-disparus-pendant-la-dictature-argentine-retrouves-54793354.html 

 

31 mars 2011

Participation à la réunion du Comité de Sécurité à l´Ambassade de France.

Présentation et analyse du plan de sécurité et des types de risques ( risques aux personnes et risques naturels) . Analyse de la population française en Argentine et étude des risques potentiels. Organisation prévue en cas de crise et bilan sur le tremblement de terre au Chili.

 

31 mars 2011

Invitation de M. l´Ambassadeur de France, Jean-Pierre Asvazadourian à participer à une réception avec la présence des consuls honoraires d´Argentine pour clore la réunion de travail du Comité de Sécurité.

 

8 mai 2011

Participation à la réunion organisée à l´occasion du 66ème anniversaire de la fin de la 2nde guerre mondiale, organisée par l´Union Française des Anciens Combattants.

Dépôt de gerbe et repas.

 

8-mai-2011-4.jpg

 

Avril 2011

Participation au Comité de la Commission Locale des Bourses.

 

17 mai 2011

Réunion de bureau.

 

10 juin 2011

Organisation d´une rencontre conviviale  d´adhérents et sympathisants avec la participation de Monsieur Patrick Flot, Consul Général et Marc Jamin,  qui ont annoncé  la récente signature de l´accord de  la  convention de sécurité sociale entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République argentine ainsi que l´aboutissement des démarches administratives du nouvel espace de solidarité pour la communauté française à travers le Fondation d´Entraide des Français en Argentine.

 junio-2011-597.jpg 

22 juin 2011

Participation à la 1ère réunion d´information sur les Bourses aux parents du lycée Jean Mermoz organisée par le Consulat Général de France, avec les représentants du bureau social et  la Vice-Consul,Camille Pauly,

A cette occasion les parents ont été informés de la politique de la France concernant les objectifs et modalités d´attribution de bourses pour venir en aide aux familles les plus défavorisées ainsi que la PEC destinée aux élèves de 2nde, Première et Terminale.

Fonctionnaires du Consulat et notre représentant Marc Jamin ont répondu aux questions des parents .Une quarantaine de familles étaient présentes d´un total de 220 familles boursières du lycée Jean Mermoz.

 

29 juin 2011

Participation à la 1ère réunion d´information sur les Bourses aux parents du collège de l´Alliance Française de Martinez organisée par le Consulat Général de France et les représentants du bureau social.

Une soixantaine de familles d´un total de 75 familles boursières à Martinez ont assisté à cette réunion.

Cette rencontre s´est terminée par un pot convivial organisé par le Conseil d´Administration du collège, pour remercier les membres présents et l´initiative des organisateurs.

 

Prochaines réunions prévues :

2 juillet 2011 – Réunion du bureau

19 juillet 2011 – Réunion avec associations françaises et franco-argentines , organisée par Consulat et présidée par l´Ambassadeur de France.(Ordre du jour :

1) Information sur les élections françaises 2012 et les modalités de vote en Argentine

2) Présentation de la nouvelle Fondation d'Entraide des Français en Argentine

3) Activités du Consulat:                       *  Retour sur l'organisation de la Journée de la Défense et de la Citoyenneté / JDC 

                                                           * Point sur  l'aide sociale du Consulat 

4) Questions diverses et suggestions des participants

Partager cet article
Repost0

...le défenseur des droits

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Exit la Halde, le Médiateur de la République, le défenseur des enfants et la commission de la déontologie de la sécurité. Tous ces organismes sont dorénavant regroupés en un seul, le "Défenseur des droits".

Explications:

Le Défenseur des droits a succédé au Médiateur de la République, au Défenseur des enfants, à la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), à la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS). C’est une autorité indépendante qui peut être saisie par toute personne, publique ou privée, voulant faire respecter ses droits et ses libertés.

Le site:

Défenseur des droits

Publié dans Tout savoir sur...

Partager cet article
Repost0

Le site de la chambre de commerce et d’industrie Franco-Argentine

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

ccifa.gif

 

Dans ce site, retrouvez plusieurs services dont celui des activités du CCIFA, de la rubrique « Espace candidat emploi » vous donnant toutes les informations nécessaires à l’expatriation, les réunions d’informations et les entretiens personnalisés. Pour la somme modique de 30 pesos argentins, il est possible de s’inscrire dans une base de données vous permettant de mieux vous faire connaître auprès des entreprises affiliées.

De nombreux autres espaces sont également consultables sur ce site.

 

Le petit mot d’accueil 

 

Bienvenue sur le site de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Argentine.

Notre chambre, fondée en 1884, a pour mission de favoriser les relations commerciales entre la France et l’Argentine, et d’appuyer ses membres en les accompagnant dans leur développement.

 

Cliquez sur :

www.ccifa.com.ar

Publié dans Adresses utiles

Partager cet article
Repost0

L’Expatriation Facile ou superexpat.fr

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

 

Superexpat.png

SuperExpat.fr : le premier portail internet comparateur multiservices et demande de devis en ligne pour les Français expatriés ou préparant leur expatriation.

SuperExpat a pour vocation de vous apporter des solutions simples, faciles et rapides en vous aidant a comparer les offres, les entreprises et bien prendre des décisions importantes de votre expatriation. L’équipe réunissant des professionnels de l’expatriation, de la relation client et de l’Internet à créé un univers unique pour répondre a vos besoins. SuperExpat est un service gratuit pour vous aider à chaque étape de votre expatriation.

Pour en savoir plus :

http://www.SuperExpat.fr

Avec une population toujours grandissante de Français expatriés estimée à 2,5 millions de personnes, le nouveau site internet gratuit offre un point central pour répondre à tous leurs besoins : que ce soit en matière de déménagement, banque, finance, assurances et recherche de logement. Le portail aide l’utilisateur à gagner du temps, faire des économies et mieux organiser son expatriation. Le portail fonctionne selon un modèle simple de site comparateur qui permet au consommateur de recevoir des devis gratuits, des conseils ou analyses et de prendre ainsi des décisions informées en comparant les offres de l’ensemble des prestataires de service. «Nous avons pu développer notre expertise avec notre portail de langue anglaise et sachant que nous sommes une équipe dirigeante française, il était normal que l’expatrié français soit le premier auquel nous nous adressions dans les déclinaisons langues de notre offre de portail simple, facile et rapide pour simplifier l’expatriation. » explique François Deschamps, co-fondateur SuperExpat.fr Le visage de l’expatrié français change constamment. De plus en plus de Français partent pour trouver du travail ou dans des conditions bien moins attractives que par le passé. SuperExpat.fr tente de répondre donc au besoin de bien prendre les décisions importantes de son expatriation que ce soit en matière de couverture sociale, déménagement ou même de gestion de patrimoine. « Notre offre de comparaison de produits et services et de mise en relation rapide et gratuite permet au consommateur d’avoir une vision éclairée et globale de tout ce qui lui est proposé par les plus grands annonceurs français mais aussi des entreprises internationales de renom. L’expatrié peut ainsi s’organiser facilement.» précise Sébastien Deschamps, co-fondateur et directeur SuperExpat.fr. L’offre de produits et services est vaste et comporte notamment les nouveaux produits et services qui tentent de répondre au mieux aux attentes des expatriés. « les annonceurs français comprennent bien qu’il y a un marché important, caractérisé notamment par une population à fort pouvoir d’achat et qu’il faut répondre à leurs besoins des produit et services très ciblés et sur mesure. C’est cette offre ciblée mais aussi une offre locale ou adaptée que nous proposons à nos utilisateurs. Notre entreprise est déjà le premier éditeur internet apporteur d’affaires pour certains des plus grands noms de l’assurance et de la finance anglo-saxonne et nous sommes ravis de commencer à travailler et partager notre expertise avec les annonceurs français. » ajoute Sébastien Deschamps. Le site Internet offre également un large choix d’articles, guides et la possibilité de partager les expériences locales à travers une communauté de plusieurs milliers de bloggeurs expatriés français. Le nouveau portail internet s’appuie sur un univers unique pour répondre aux besoins des Français à chaque étape de leur expatriation que ce soit la préparation au départ, la vie d’expatrié ou le retour en France après expatriation.

Publié dans Adresses utiles

Partager cet article
Repost0

Pour Yves, Cristina et tous les autres...

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

 

Le mercredi 30 mars 2011,  l’association « Familiares de europeos desaparecidos en Argentina »[1] et la section locale de Français du Monde de Buenos Aires ont organisé à la « casa de la Provincia [2]» de Santa Fe une soirée en hommage à Yves Domergue, Cristina Cialceta, sa compagne, et toutes les autres personnes disparues, victimes de la sanglante répression organisée par le régime militaire putschiste qui gouverna l’Argentine entre 1976 et 1983.

 

P1060390

De gauche à droite : Vera Jarach, membre de « Madre de Plaza de Mayo-Linea Fundadora » et de Eurofam.ar; Ema Cibotti, historienne;

Liliana Samuel, journaliste; Juliana Cagrandi, professeure à l’ école “Pablo Pizzurno” de Melincué qui joua un rôle fondamental dans l’identification toute récente des corps de Cristina et Yves; Eric Domergue, frère d’Yves Domergue; Lita Boitano, présidente de   « Familiares de Detenidos y desaparecidos por razones políticas ».

 

Emotion, courage, persévérance et espoir. Ce sont les quatre mots qui pourraient nous venir à l’esprit pour résumer ce moment si touchant auquel nous avons assisté lors de cette soirée.

Emotion, lorsque chaque invité, touché de près ou de loin par ce drame, commence à raconter son petit  bout d’histoire à travers laquelle on sent poindre une souffrance présente à jamais en eux ; lorsque certains membres du public présent ce soir-la prennent la parole et demandent, parfois la gorge nouée, que tout soit fait pour qu’enfin puisse être installée une plaque commémorative au lycée Jean Mermoz en hommage aux victimes de la dictature.

Courage, de la part d’une poignée de gens tout d’abord, de plus en plus nombreux par la suite, qui osèrent réclamer, dès les premières heures, ce qui leur revenait de droit, qui cherchaient, envers et contre tout, au mépris du danger dans lequel eux-mêmes se trouvaient, à connaître la vérité, à savoir ce qu’étaient devenus leurs proches, les êtres qu’ils aimaient, les victimes de l’absurde.

Persévérance, car ces gens n’ont jamais lâché, ont insisté encore et toujours, et encore maintenant, bien après la fin du régime militaire, parce que toutes les zones d’ombre n’ont pas encore été éclaircies, parce que tous les noms n’ont pas encore retrouvés leur corps, parce que pour beaucoup, le deuil n’existe toujours pas…

Par leur action, ils ont été les premiers à lézarder le régime en place, à faire entrer le doute, à ne pas laisser enfouies toutes ces victimes dans l’oubli de l’Histoire.

Et, alors que la mémoire fait perdurer le souvenir et galvanise l’énergie, elle trouve en l’Histoire une fidèle alliée car, au-delà de la souffrance éprouvée, il y a la nécessité de posséder des documents authentiques démontrant qu’il n’est pas possible de nier la réalité. Des statistiques crues ne laissant pas la place à l’émotion mais néanmoins fondamentales afin de bien prouver que tous ces cris de réclamations sont vrais.

Et enfin l’espoir. Tous ces gens portent en eux une puissance et une joie de vivre qui force le respect. Ils ont su et pu, envers et contre tout, s’approprier leur drame, leur souffrance et leur malheur pour les transformer en une énergie indestructible dans la recherche de la vérité. Une vérité qui non seulement réclame justice mais est aussi remplie d’espoir en l’avenir pour que, comme l’ont admirablement exprimé les Argentins en 1983 dès la fin de la dictature, cet épisode dramatique ne revienne jamais plus : « Nunca mas ».

 

P1060388

 

Un public fourni et attentif

 

Jorge Luis Borges disait qu’un homme mourait seulement à la mort du dernier homme qui l’avait connu. Cette belle phrase du célèbre écrivain argentin résume à elle seule toute la densité du combat de ces femmes et de ces hommes.

 

J.Guillot

 

Lire aussi l'article  (en espagnol) de Lalie Bertoni au sujet de la conférence: http://espectadores.wordpress.com/2011/04/05/justicia-para-yves-y-cristina/

 

Sources: Espectadores


[1]« Familles d’européens disparus en Argentine » ou Eurofam.ar

[2]Chacune des provinces argentines possède à Buenos Aires un lieu, appelé « casa de provincia ».

[3]"un hombre sólo ha muerto cuando el último hombre que lo ha conocido muere a su vez"   

 

 

Partager cet article
Repost0

Position de Français du monde-ADFE sur la gestion des crises survenant à l’étranger

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

logo adfeLes troubles politiques récents survenus dans les pays arabes ont entraîné une situation sécuritaire instable pour les Français résidant sur place. Le Bureau national de Français du Monde-ADFE souhaite attirer l’attention du ministre des Affaires étrangères et européennes sur les difficultés rencontrées durant ces deux crises par nos compatriotes dans les pays concernés d’une part, et par l’équipe de l’association basée à Paris d’autre part.

Sur place et en amont de la crise, il apparaît indispensable de disposer de matériel de communication dont le fonctionnement soit régulièrement contrôlé et auquel les chefs d’îlots soient dûment formés. Ces derniers doivent être informés de l’importance de leur responsabilité civique et de leurs obligations : en cas d’évacuation, quitter le territoire en dernier ; en cas d’absence, nommer un suppléant (consignes qui n’ont pas toujours été respectées dans les cas tunisien et égyptien).

A ce jour, les listes consulaires sont la plupart du temps incomplètes ou inexactes. Celles des associations telles que la nôtre sont certes plus limitatives, mais sûres. Il est donc dans l’intérêt de tous qu’une relation de confiance s’instaure entre les postes diplomatiques et les associations. Français du Monde-ADFE s’engage à inciter tous les Français établis hors de France à s’immatriculer au Consulat dont ils dépendent.

En période de crise, il convient de prendre acte du laps de temps pendant lequel aucune information ne peut être diffusée aux ressortissants lorsque le téléphone et Internet sont coupés. Les informations adressées par courriel à nos compatriotes en Egypte pouvaient être envoyées depuis l’Ambassade et le Consulat mais ne pouvaient pas être lues par les destinataires dont la connexion Internet était coupée.

Les économies réalisées par le MAEE dans le cadre de la RGPP qui ont réduit les moyens humains et matériels des Consulats, politique sans doute responsable d’une  fragilisation du réseau consulaire à laquelle les difficultés dans la gestion de crise, soulevées par cette note, ne sont peut être pas étrangères »

En outre, Français du Monde-ADFE ne saurait tolérer d’attitude ou de propos discriminatoire à l’égard des binationaux : l’Etat français doit apporter la même protection à tous nos compatriotes, qu’ils aient une ou plusieurs nationalités.

A Paris, l’équipe du siège de Français du Monde-ADFE, maintes fois sollicitée en cette période par des Français en difficulté dans ces pays, par leurs proches restés en France, ou encore par des journalistes, a eu les plus grandes difficultés à obtenir des informations de la part du Centre de crise. C’est une question d’organisation. Une fois encore, Français du Monde-ADFE demande à ce que l’information circule régulièrement du Centre de crise vers les destinataires intéressés par le biais de mails-circulaires ou de SMS comme c’était le cas dans le passé. Cela permettrait aux associations reconnues d’utilité publique et à leurs sections, aux élus à l’AFE et aux sénateurs d’être plus réactifs et d’apporter une collaboration qui s’est révélée fructueuse. Notre association recherche les voies de la meilleure collaboration possible avec les postes diplomatiques et le centre de crise. Elle rend hommage à tous les agents qui ont fait preuve de courage, de disponibilité et de dévouement.

 

Le Bureau national de Français du Monde-ADFE

Partager cet article
Repost0

Le site de la francophonie

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

francophonie.png

220 millions de francophones dans le monde

C’est une progression de 10% par rapport à 2007. On n’a jamais autant parlé le français dans le monde ! Ces informations sont extraites de “La Langue française dans le monde 2010“, ouvrage de référence sur la présence du français dans le monde, sa diffusion dans les domaines de l’enseignement, de la culture, des médias, des sciences et son usage dans le monde du travail, les administrations, les organisations internationales.

La langue française dans le monde 2010 a été réalisé par l’Observatoire de la langue française de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie) – préfacé par Abdou Diouf – publié chez Nathan, 2010, 384 p., 26 €, disponible en librairie dès le 21 octobre 2010

Au sujet de cet ouvrage:

http://www.francais-du-monde.org/wp-content/uploads/2010/10/CP2710_-_La_langue_francaise_dans_le_monde_2010.pdf

En savoir plus :

Le site officiel de la francophonie « La voix de la diversité » :

OIF (Organisation internationale de la francophonie)

Publié dans Adresses utiles

Partager cet article
Repost0

Bilan de mandat de C.Lepage

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

moleskine.jpgClaudine Lepage, sénatrice représentant les Français hors de France nous propose un bilan après deux années de mandat.

 

 

Cette fin d'année a été, comme souvent, une période durant laquelle l’effervescence quotidienne et le travail s’effacent petit à petit, laissant un peu plus de temps à la famille, à la réflexion. Au bilan aussi.
En 2010 j’ai terminé les deux premières années du mandat que l'on m’a confié en m’élisant sénatrice représentant les Français établis hors de France. Deux ans déjà.
Deux années pleines de découvertes, d’expériences et d’enseignements. Deux années d’apprentissage au cours desquelles j'ai appris puis exercé du mieux possible le métier de parlementaire.
Afin de vous en rendre compte le plus fidèlement possible, et comme je m’y étais engagée avant mon élection, j’ai mis en ligne un rapport d’étape de mon mandat à l’adresse suivante :

                                                 
http://claudinelepage.eu/tiersmandat/                        

Pour différentes raisons j’ai préféré utiliser ce support, la principale étant que ce travail sera consultable en ligne en permanence et qu’il pourra être ainsi facilement comparé à celui que je ferai en 2012.
En plus d’un éditorial, trois parties structurent ce compte rendu. L’une est consacrée à mon action sur le terrain, la deuxième fait le lien entre mes interventions au Sénat et celles à l’Assemblée des Français de l’étranger, je centre enfin la troisième sur  le chapitre politique de mon travail.
Vous trouverez à la fin de chacune de ces parties des liens vers les documents rendant compte de mon travail : textes législatifs, questions écrites, orales, interventions en séance,  interventions sur des dossiers, comptes rendus de déplacements à l’étranger, bulletins d’information politique, articles…

J’espère que ce site vous sera utile et vous en souhaite une bonne lecture. N’hésitez pas à en commenter les articles et à me faire part de vos suggestions.

Claudine Lepage

 

Publié dans Archives

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 > >>