Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

enseignement a l'etranger

Odyssey: un nouveau réseau d'établissement de l'enseignement français à l'étranger

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Né en 2017, Odyssey est un réseau qui possède déjà une quinzaine d'établissements à travers le monde. De structure privée, il a signé un accord cadre avec l'AEFE. Il s'inscrit dans le projet du président Macron de multiplier par deux, d'ici à 2030, le nombre d'élèves dans le monde où l'on enseigne en Français.

Est-ce le début d'un changement de paradigme dans la politique gouvernementale de l'enseignement français à l'étranger?

Le groupe Odyssey:

Odyssey

Lire aussi sur le journal des Français à l'étranger.fr

Enseignement français à l’étranger : Odyssey s’installe dans le paysage

Partager cet article
Repost0

Mouvement de grève du personnel local au lycée Jean Mermoz de Buenos Aires (Actualisation n°1)

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Suite au mouvement de grève du 11 août dernier et à l'action coordonnées des conseillers des Français de l'étranger pour l'Argentine afin de faire remonter les difficultés rencontrées actuellement par le personnel local du lycée Jean Mermoz, Jean-Yves Leconte, sénateur des Français établis hors de France a adressé cette question à la ministre de l'Europe et des affaires étrangères.

Cliquez sur:

Ma question écrite sur le pouvoir d’achat des recrutés locaux du lycée Jean Mermoz de Buenos Aires

Et aussi

Le 11 août dernier, le personnel local du lycée Jean Mermoz a observé un mouvement de grève. C'est un évènement assez exceptionnel car de telles actions de la part des recrutés locaux (enseignants et non-enseignants confondus) sont rarissimes en Argentine.

Cette grève provient de la constatation d'une dégradation conséquente et régulière du salaire depuis 2016, comparé à l'inflation très forte en Argentine; une dégradation qui s'est grandement accélérée ces deux dernières années.

Malgré de nombreuses réunions organisées depuis 2018 au sein de l'établissement avec la direction mais aussi avec des représentants de l'AEFE, aucune proposition n'a véritablement pu satisfaire le personnel local pour éviter d'en arriver à un arrêt de travail qui n'est agréable pour personne.

Ce mouvement s'inscrit symboliquement dans la refonte actuelle des futurs contrats des résidents qui aboutira probablement à un recrutement plus important de recrutés locaux et, par conséquent, à une augmentation des écolages pour les parents. La tentation que les salaires des recrutés locaux fassent, en partie, les frais de cette nouvelle politique afin d'atténuer les effets nocifs de cette réforme, est grande. 

Personne ne doit oublier que la qualité de l'enseignement est aussi le fruit d'une rémunération satisfaisante pour le personnel. En bout de course, ce sont les élèves qui, inévitablement, en subiront les conséquences.

J.Guillot

Conseiller des Français de l'étranger en Argentine.

 

Partager cet article
Repost0

Déclaration sur la situation de l'AEFE lors de son conseil d'administration

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Sur le site d'Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de France, retrouvez la déclaration conjointe de François Ralle Andreolli et de Mme la sénatrice  au sujet de la situation à l'AEFE.

Lors du Conseil d’administration de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger qui s’est tenu jeudi 30 juin, le Conseiller des Français de l’étranger et administrateur François Ralle Andreolli conseiller des Français a fait une déclaration en nos deux noms et interrogé la soutenabilité du plan de doublement des effectifs à l’horizon 2030 dans un contexte de tension de l’ensemble du réseau.

Lire la suite:

Conseil d’administration de l’AEFE : notre position

Partager cet article
Repost0

Liste des établissements conventionnés de l'AEFE

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Voici la liste de tous les établissements conventionnés de l'AEFE.

Le réseau d’enseignement français à l’étranger s’élargit puisqu’il est désormais composé de 566 établissements scolarisant 382 000 élèves, suite à l’homologation de 17 nouveaux établissements (et malgré la fermeture de deux établissements et le renoncement à l’homologation d’un établissement).

Cliquez sur:

Liste des écoles et établissements d’enseignement français à l’étranger homologués

Sources: Site d'Hélène Conway-Mouret

Partager cet article
Repost0

AEFE et Institut français: dix questions posées par Hélène Conway-Mouret au gouvernement

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Mme Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de France a posé dix questions au gouvernement. Dix questions restées sans réponse à ce jour.

Les questions, écrites ou orales, adressées par les parlementaires aux membres du gouvernement sont un instrument essentiel du contrôle de l’activité gouvernementale. Cet outil me permet, en tant que sénatrice représentant les Français établis hors de France et dotée d’une circonscription couvrant le monde entier, de saisir les différents ministres et secrétaires d’État de problématiques rencontrées sur le terrain lors de mes déplacements à l’étranger ou relayées par nos élus. Or, dix d’entre elles – ayant trait notamment à la situation des établissements français à l’étranger et aux Instituts français, à la mise en œuvre de la réforme du baccalauréat pour les jeunes à l’étranger, au droit à la formation des Conseillers des Français de l’étranger, ou encore à la garde alternée d’enfants de parents séparés – sont restées sans réponse de la part du gouvernement et ont ainsi été déclarées caduques suite au remaniement, alors que celui-ci dispose d’un délai de deux mois pour y répondre. Cette inertie, regrettable pour un gouvernement qui se déclare « en action », démontre ce que nombre de sénateurs et députés dénoncent depuis cinq ans, à savoir une méconnaissance et un manque de considération à l’égard du rôle qui incombe au Parlement pourtant inscrit dans la Constitution. Je ne manquerai pas de saisir les nouveaux membres du gouvernement de ces sujets qui demeurent d’une importance majeure pour nos compatriotes et fait le vœu que ces derniers ont pris toute la mesure de la volonté exprimée dans les urnes par les Français, celle d’un contrôle accru effectué par leurs représentants de l’action menée par le Président de la République.

Lire la suite:

Le gouvernement fait la sourde oreille à 10 de mes questions

 

Partager cet article
Repost0

AEFE: recrutement des résidents, la fin des trois mois de disponibilité ( Actualisation n°2)

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Courrier d'Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français de l'étranger à Catherine Colonna ministre de l'Europe et des affaires étrangères au sujet de l'extinction des contrats de résidents à recrutement différé.

J’ai écrit le 13 juin à la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Catherine Colonna, à propos de l’extinction des contrats de résidents à recrutement différé. J’ai demandé à la ministre de m’informer si une réflexion était en cours sur le potentiel recours accru aux contrats de droit local pour pallier au manque de personnel. Je serai attentive à la réponse que la ministre apportera à cette problématique qui risque d’impacter fortement la rentrée scolaire.

Retrouvez mon courrier ci-dessous :

Mon courrier à Catherine Colonna sur les conséquences de l’extinction des contrats de résidents à recrutement différé

Et aussi

Jean-Yves Leconte, sénateur des Français de l'étranger revient sur les dernières avancées concernant l'AEFE suite aux réformes engagées en début d'année.

lire l'article:

Résidents, prêts garantis par l’État : Quelques nouvelles de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger

Jean-Yves Leconte et Hélène Conway-Mouret, sénateur et sénatrice des Français établis hors de France, reviennent sur la réforme du recrutement des enseignants résidents décidée par l'AEFE. Une décision qui risque d'avoir des conséquences immédiate. Mme Conway-Mouret insiste sur les conséquences relatives aux rémunérations du personnel.

Dans la foulée de son conseil d’administration du 26 janvier 2022, l’AEFE a annoncé aux organisations syndicales qu’elle ne recruterait pas de « faux résidents » pour la prochaine rentrée scolaire. Cette annonce, abondamment commentée depuis par les syndicats au travers de nombreuses prises de position publiques, fait suite à une décision de la Cour administrative d’appel datant de mai 2020, remettant en cause un recrutement différé, tels que ceux qui obligent les personnels titulaires de l’Education nationale ayant vocation à être détachés auprès de l’AEFE, pour exercer à l’étranger dans un établissement conventionné ou en gestion directe, à se placer trois mois en disponibilité, afin d’établir leur résidence dans le pays de travail.

Lire la suite:

Le recrutement compromis des enseignants résidents pour l’année scolaire 2022/2023

 

En tant que membre du conseil d’administration de l’AEFE, je suis très attentive à toutes les évolutions qui affectent l’agence. A cet égard, l’arrêt rendu par la cour administrative d’appel de Nantes en mai 2020 jugeant illégale la pratique du recrutement différé de personnels résidents constitue un véritable bouleversement puisqu’elle oblige l’AEFE à modifier le décret 2002-22 encadrant le recrutement de ses personnels détachés. Cette révision à venir est l’occasion de revaloriser ces personnels sans lesquels la continuité du service public de l’éducation ne pourrait être assurée à l’étranger. J’ai donc attiré l’attention du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur ce point.

Lire la suite:

Ma question écrite sur les rémunérations dans les établissements français à l’étranger

Sur le site des Français.press

L’AEFE sonne le glas des faux-résidents

Partager cet article
Repost0

AEFE: réforme de gouvernance et création d'instituts de formation régionaux

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Hélène Conway-Mouret, Yann Chantrel et Jean-Yves Leconte, sénateurs des Français établis hors de France, se sont exprimés sur la toute nouvelle réforme à l'AEFE créant, entre autres, des instituts de formation régionaux. Une loi qu'ils soutiennent avec le groupe écologiste, socialiste et républicain mais qui, selon eux, ne va pas assez loin.

Dans un communiqué de presse paru dans le Journal des Français à l’étranger, le Conseiller des Français de l’étranger et administrateur au conseil d’administration de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger François Ralle Andreoli et moi appelons le gouvernement à revenir en toute urgence sur l’application de deux mesures impactant les personnels du réseau.

Lire la suite:

« Le réseau d’enseignement français à l’étranger dans la tourmente » : mon communiqué de presse avec François Ralle Andreoli dans le Journal des Français à l’étranger

J’ai participé à la réunion du conseil d’administration extraordinaire de l’AEFE le 26 janvier afin de valider ou non le Contrat d’objectifs et de moyens de l’AEFE pour les années 2021-2023.Les 4 axes stratégiques du COM 2021-2023 sont les suivants :

Lire la suite:

AEFE, un contrat d’objectifs sans moyens suffisants

Jeudi 27 janvier, le groupe Socialiste, Écologiste et Républicain a voté en faveur de la proposition de loi sur la gouvernance de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et la création des Instituts régionaux de formation.

Lire suite:

Mon intervention lors de la discussion générale sur la proposition de loi modifiant la gouvernance de l’AEFE et créant les Instituts régionaux de formation

Mon groupe a abordé de manière constructive l’examen de la proposition de loi visant à faire évoluer la gouvernance de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et à créer les Instituts régionaux de formation (IRF) en proposant plusieurs amendements – dont je me réjouis de leur adoption – visant à enrichir ce texte, notamment sur trois aspects.

Lire la suite:

Nos amendements à la proposition de loi modifiant la gouvernance de l’AEFE et créant les IRF

Alors qu’il est demandé à l’AEFE de doubler le nombre d’élèves en 2030, son développement est entravé par diverses contraintes. Si la proposition de loi visant à faire évoluer la gouvernance de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et à créer les Instituts régionaux de formation (IRF) se limite à répondre à deux objectifs du Contrat d’objectifs et de moyens pour les années 2021-2023, nous avons présenté une série d’amendements afin d’apporter des solutions à certaines situations de blocage et attirer l’attention du gouvernement.

Lire la suite:

Proposition de loi modifiant la gouvernance de l’AEFE et créant les IRF : des améliorations manquées

Le 27 janvier 2022, la proposition de loi visant à faire évoluer la gouvernance de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et à créer les instituts régionaux de formation (IRF) était discutée au Sénat.

Adoption de la loi faisant évoluer la gouvernance de l’AEFE et créant les Instituts régionaux de formation

 

Si, avec mes collègues du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain (SER), Hélène Conway-Mouret et Jean-Yves Leconte, nous avons choisi de voter en faveur des quelques avancées permises par ce texte, il ne règle pas la question des moyens nécessaires au développement de l’AEFE.

Enseignement français à l’étranger : une proposition de loi sans ambition

Tant elle me semble déconnectée de la réalité vécue par les différents acteurs de notre réseau au cours des dernières années, je conseille à l’ensemble des acteurs de l’enseignement français à l’étranger de regarder attentivement cette vidéo. Cela me semble absolument « hors sol » !

AEFE : Opération Metaverse…

Ce jeudi 27 janvier, nous avons débattu de la proposition de loi de la Sénatrice Samantha Cazebonne, portant réforme du code de l’éducation au sujet de la gouvernance et des missions de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et installant des instituts régionaux de formation.

Mes interventions lors de la discussion de la proposition de loi Cazebonne sur l’AEFE et les IRF

Le texte législatif de cette réforme:

LOI n° 2022-272 du 28 février 2022 visant à faire évoluer la gouvernance de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger et à créer les instituts régionaux de formation

Et aussi

Pour compléter votre lecture, voici quelques points de vue.

Sur la chaîne YouTube du journal des Français à l'étranger:

Table ronde virtuelle avec Jean-Baptiste Lemoyne et Olivier Brochet

L’AEFE et l’association « 100 000 entrepreneurs » ont signé en février 2021 une convention afin d’accompagner l’orientation post-bac des élèves du réseau d’enseignement français à l’étranger.

Lire la suite:

Réseau AEFE : des élèves à la rencontre du monde de l’entreprise

Dans le cadre d’une série de 8 entretiens sur les thèmes majeurs concernant les Français établis hors de France, nous avons interrogé Samantha Cazebonne et Olivier Brochet, respectivement députée de la 5ème circonscription des Français à l’étranger et directeur de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) sur le thème de l’enseignement français hors de France.

Français à l’étranger au quotidien : enseignement français à l’étranger

Sur le site des Français.press

AEFE : un désastre évitable?

La proposition de loi pour l’éducation à l’étranger de Samantha Cazebonne

Sur le site du petit journal.com

Le Sénat adopte une nouvelle proposition de loi sur la gouvernance de l’AEFE

 

Partager cet article
Repost0

Conseil d'administration de l'AEFE du 16 mars 2022

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de France fait le bilan du dernier conseil d'administration de l'AEFE qui s'est déroulé le 16 mars dernier.

J’ai participé le 16 mars dernier à la réunion du Conseil d’administration de l’AEFE. Nous avons étudié plusieurs points importants marqué par le contexte de la guerre en Ukraine. J’ai rappelé la nécessité pour l’Agence d’être solidaire avec les familles et les personnels des établissements en Ukraine et en Russie. L’AEFE continue de payer les salaires des personnels, recrutés locaux compris, de l’établissement conventionné Anne de Kiev. L’AEFE a apporté une aide à l’établissement partenaire d’Odessa. Concernant les établissements en Russie, ils sont pour l’instant fermés. 200 élèves sur les 500 élèves français sont rentrés en France.

Lire la suite:

Ma participation au conseil d’administration de l’AEFE

Partager cet article
Repost0

Investissement immobilier des écoles françaises à l'étranger

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Sur le site de Jean-Yves Leconte, sénateur des Français établis hors de France, retrouvez les informations concernant l'investissement immobilier pour les établissements scolaires français à l'étranger. Rappelons que naguère, le gouvernement a décidé de bloquer les transactions financières via l'ANEFE.

C'est une histoire qui met du temps à se résoudre. Le 7 janvier dernier, Jean-Yves Leconte a écrit au Ministre de l'économie, des finances et de la relance.

L’Association nationale des écoles françaises à l’étranger (ANEFE) n’a plus le droit de lever depuis 2018 des garanties d’Etat pour financer le développement de notre réseau d’écoles françaises à l’étranger. Mais force est de constater qu’à cet instant, le gouvernement n’a pas mis en place de mécanisme pour se substituer à celui de l’ANEFE. D’où la question écrite que je viens de déposer (et publiée dans le JO du 13 janvier 2022), à l’attention de Bercy pour rappeler cette absence et cette nécessité.

Lire la suite:

Ma question sur l’utilisation de la garantie de l’État pour accompagner le développement immobilier des établissements scolaires français à l’étranger

Et aussi

Message du 9 décembre 2020

Depuis le moment où la Direction générale du Trésor a bloqué en septembre 2018 des dispositions permettant à une école française à l’étranger d’obtenir, par le truchement de l’ANEFE (Association Nationale des Ecoles Françaises de l’Etranger), une garantie de l’Etat pour pouvoir emprunter dans des conditions financièrement raisonnables afin de réaliser un projet immobilier, je me suis exprimé à de nombreuses reprises pour souligner les conséquences négatives d’une telle décision sur le développement du réseau de nos écoles.

Lire la suite:

Un nouveau dispositif pour aider les investissements immobiliers des écoles françaises à l’étranger

 

Partager cet article
Repost0

Conseil d'administration de l'AEFE

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Hélène Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de France, est intervenue lors du conseil d'administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE). Elle a évoqué le problème des frais de scolarités, des projets immobiliers en cours dans le réseau et du manque de professeurs suffisamment formés au sein des établissements pour enfin terminer sur la problématique prise en charge des enfants en situation de handicap dans le système scolaire (AEHS). Lire par ailleurs notre message dans notre blog à ce sujet.

"J’ai souhaité intervenir par un propos liminaire pour mon retour au sein du conseil d’administration de l’AEFE. Je n’ai jamais caché mon attachement à ce beau réseau d’enseignement français à l’étranger.  Je souhaiterais prendre quelques minutes pour mettre en valeur certaines problématiques connues dans le réseau."

Lire la suite:

Mon intervention au Conseil d’administration de l’AEFE 

Sur le site des Français.press:

AEFE : le bilan 2021

L'AEFE : une manne pour l'Etat ?

Voir aussi dans notre blog:

Livret d'information pour les enfants en situation de handicap

 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>