Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

section locale de buenos aires

"Resiliencia, Testimonios sobre la ultima dictadura desde Argentina y Francia"

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Mas informaciones sobre el libro "Resiliencia, Testimonios sobre la ultima dictadura desde Argentina y Francia". Este libro, fruto de un proyecto de la sección Français du monde-ADFE de Buenos Aires, es una compilación de mas de cincuenta testigos hablando, desde Argentina y Francia, sobre un periodo trágico de la historia argentina que vivieron en carne y hueso.

El libro sigue su curso.

 

Una presentacion del libro realizado por Magdalena Arnoux que me entrevisto en Radio Nacional AM 870:

Un libro narra el terrorismo de Estado desde una óptica franco-argentina

 

Este domingo 27, presentaré el libro en el MuseoMar de Mar del Plata en las Jornadas del Día Nacional por la Memoria, Verdad y Justicia.

Presentación del libro del escritor Jerome Guillot

 

Articulo en la revista en la web "Que digital"

“Resiliencia”, un libro con testimonios de personas exiliadas de Argentina a Francia

Articulo en la web "Argentina.es euro"

Presentan libro con testimonios de argentinos y franceses bajo la dictadura

Articulo en el diario "La Capital" de Mar del Plata.

Presentan libro con testimonio de argentinos y franceses en dictadura

 

En el programa de la RAE "Argentina en el mundo", podran escuchar entre los minutos 5:24 y 19:47, una presentacion del libro en frances. Este programa esta conducido por Eric Domergue.

Programme du 4 Février 2022  

Hubo una segunda presentación el jueves 13 de enero en Tanti (Córdoba) en la sede de la asociación Otilia con la presencia de Ana Actis, una de los 53 testigos que aparecen en el libro y Pierre Grenet ex miembro del Coba ( Comité pour le boycott de la Coupe du monde en Argentine), comité de lo cual se habla mucho en el libro a través del testimonio de Alain Dantou. Ana leyó algunas lineas de su testimonio. Hubo un lindo debate con el publico que intercambio ideas y punto de vista sobre los acontecimientos de esa época.

Una nota en el diario Perfil el 5 de diciembre.

Nos echan, pero volveremos…

 

 

Présentacion del libro en la libreria Notanpuan, en San Isidro, el 3 de diciembre:

Une interview sur le Trait d'Union, le journal français d'Argentine.

« Resiliencia » compile des témoignages de Français et d’Argentins directement liés à la dernière dictature en Argentine. Il peut s’agir de situations vécues en Argentine, en France mais aussi dans d’autres pays d’Amérique latine, aussi bien pendant les années de plomb qu’après le retour de la démocratie.

Lire la suite:

Présentation du livre «Resiliencia»

Libreria NotanPuan

Notanpuan

 

 

 

La revista Noticias destaco el libro en uno de sus articulos.

10 libros recomendados para fanáticos de la historia

 

Partager cet article
Repost0

Procuration pour les élections présidentielles

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Certains membres de la section Français du monde-ADFE de Buenos Aires sont disposés à voter pour des personnes qui ne pourront se déplacer lors des prochaines élections présidentielles et souhaitent malgré tout voter en donnant procuration à un tiers.

Pour cela, vous pouvez contacter l'association au mail suivant:

franceenargentine@gmail.com

Partager cet article
Repost0

L'Ukraine n'est pas encore morte

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Membre de Français du monde-ADFE à Buenos-Aires, je m'associe pleinement à cette lettre rédigée par les membres de la section. (J.Guillot)

Chtche ne vmerla Ukraïne (1), l’Ukraine n’est pas encore morte

Le président russe a finalement privilégié la voie de la guerre et du mensonge aux canaux diplomatiques pour résoudre les tensions qu’il a montées de toute pièce avec l’Ukraine. Car, ne nous y trompons pas, il est le seul et unique responsable de ce conflit qu’il a créé depuis la première révolution orange de 2004.

Les Européens, par la voix de leurs dirigeants, ont tout mis en oeuvre depuis des années pour qu’une solution diplomatique aux tensions russo-ukrainiennes soit trouvée. Ils se sont heurtés au mur russe, celui qui refuse l’émancipation des peuples, celui qui dénie à ses anciens vassaux de l’Union Soviétique le droit fondamental des peuples à décider eux-mêmes de leur destin, celui qui enfin préfère l’autocratie violente et nationaliste à la démocratie.

Car, il s’agit bien dans cette guerre de la défense de la démocratie, des démocraties contre l’autocratie nationaliste. Les Ukrainiens, sur la bordure est de l’Union Européenne, en faisant le choix de se défendre avec courage plutôt que de courber l’échine, défendent aujourd’hui le modèle démocratique occidental. C’est ce qui se joue en Ukraine et c’est pourquoi il incombe aux pays membres de l’Union Européenne de faire preuve d’une unité exemplaire, de démontrer par des actes plus forts leur soutien au peuple ukrainien. Il en va de notre responsabilité morale et historique, à nous, Européens, faute de quoi nous ferions la démonstration de l’échec de l’Union Européenne que nous avons construite sur les décombres de la Seconde Guerre Mondiale et signerions son aveu d’impuissance.

Des actes plus forts, car nous ne savons pas où s’arrêtera l’armée russe. Si l’Ukraine tombait, les troupes russes se retrouveraient en armes et en nombre aux frontières de l’Europe. Qui peut nous garantir aujourd’hui que le pouvoir russe ne déciderait pas de traverser la Pologne pour « défendre » des Occidentaux l’enclave russe de Kaliningrad? Qui aujourd’hui peut affirmer aux trois États Baltes que l’armée de Poutine ne s’avancera pas pour « protéger » les communautés russes d’Estonie, de Lettonie et de Lituanie? Qui, enfin, alors qu’aucune riposte forte à ce jour n’a été mise en oeuvre par l’Union Européenne et l’OTAN, peut assurer aux Européens que la Russie ne sera pas tentée à plus ou moins long terme de tester l’application de l’article 5 du traité de l’OTAN?

La diplomatie et les sanctions sont bien évidemment les meilleures solutions dont nous disposons pour mettre un terme à ce conflit et renvoyer les Russes chez eux. Mais, puisque c’est la solution la meilleure, il faut lui donner toutes les chances d’aboutir, il faut que le train des sanctions soit bien plus fort, bien plus rapide que les armes, quel qu’en soit le prix pour nous, quel qu’en soit son impact dans nos vies quotidiennes. Car, c’est à ce prix que nous ferons la démonstration à celles et ceux qui n’en sont pas convaincus, et ils sont nombreux de par le monde n’en doutons pas, c’est à ce prix que nous ferons la démonstration que la démocratie est le système politique le meilleur, le plus égalitaire, le plus juste.

Une fois que ce conflit sera derrière nous, la responsabilité des dirigeants des démocraties européennes et occidentales, notre responsabilité, sera de renforcer la diplomatie européenne, de créer enfin une vraie défense européenne autonome, de penser à l’intégration dans notre Union des pays européens qui en demeurent encore en dehors. Enfin, l’Union européenne, par la voix de ses dirigeants, devra pousser à une refonte des instances multilatérales. On ne saurait plus accepter que l’ONU, en son mode actuel de fonctionnement, voit ses décisions et ses actes entravés par des alliances égoïstes nouées au sein de son Conseil de Sécurité et qui vont à l’encontre de l’intérêt supérieur de l’Humanité: la Paix, cette paix à laquelle tout un chacun a droit et aspire, cette paix pour le maintien de laquelle nous avons créé l’ONU.

La section Français du Monde-ADFE de Buenos Aires tient par ce papier à exprimer son soutien fraternel et démocratique aux Ukrainiennes et aux Ukrainiens qui se battent avec courage contre l’envahisseur russe pour la défense de leur démocratie et de leur mode de vie. Elle a aussi une pensée pour ses concitoyennes et concitoyens Français d’Ukraine touchés par ce conflit. Elle en appelle aux autorités françaises et européennes afin que ces dernières mettent tout en oeuvre  pour que cette guerre cesse, aussi bien par la voie diplomatique  que par l’instauration de sanctions plus fortes encore, sans aucun dommage politique ou géopolitique pour la démocratie ukrainienne. Elle invite enfin ses compatriotes à faire preuve, où qu’ils se trouvent, à tout acte de solidarité à destination de l’Ukraine et de son peuple.

Section de Buenos Aires de Français du monde-ADFE

Avec le soutien de Jérôme Guillot, conseiller des Français (Argentine) 

 

1: Hymne ukrainien

Partager cet article
Repost0

Bonne année 2022

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Par l'intermédiaire de notre association Français du monde-ADFE, je m'associe à la section de Buenos Aires afin de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2022.
 

Réitérant mon engagement auprès des Français résidant en Argentine, je serai, tout au long de cette nouvelle année, à votre écoute, comme j'ai tâché de l'être depuis mon élection comme conseiller représentant les Français de l'étranger pour l'Argentine. N'hésitez surtout pas à me contacter.

Jérôme Guillot

Contact

 

Partager cet article
Repost0

Vie d'une section pendant l'année Covid

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

L’année 2020 fut une année atypique qui restera sans nul doute dans les annales de l’Histoire de notre planète. Malgré cela, notre section a continué à être présente, tâchant d’apporter son aide aux Français en difficulté en Argentine. Voici quelques articles de notre blog résumant son action en 2020.

Culture

Avant le début du confinement, la section a organisé une réunion culturelle, un Limonero et nous comptons bien reprendre cela dès que le Coronavirus sera définitivement vaincu :

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/01/une-soiree-culturelle-reussie.html

          Politique

La section de Buenos Aires n'est pas en reste pour dire ce qu'elle pense quand le besoin s'en fait sentir.

Deux exemples.

A l’annonce de la candidature de Paula Forteza, députée de la deuxième circonscription des Français de l'étranger, à la mairie du XIX ème arrondissement de Paris pour les élections municipales de 2020:

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/01/cumul-des-mandats.html

Lors de l'annonce du gouvernement de la loi contestée intitulée "loi sécurité globale":

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/11/loi-securite-globale-point-de-vue-de-la-section-fdm-adfe-de-buenos-aires.html

A la veille des élections étasuniennes, les sections de Washington et de Buenos Aires ont organisé une réunion virtuelle traitant des enjeux de ce scrutin:

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/10/table-ronde-virtuelle-sur-les-enjeux-des-elections-etats-uniennes-1er-novembre.html

 

            Pandémie

Remonter le moral, informer de la situation sur le terrain, notre blog et notre association n'ont pas été en reste (même si ce n'est jamais assez) sur les réseaux et la Toile afin d'informer au mieux les personnes qui demandaient des renseignements ou avaient besoin d'aide.

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/04/haut-les-masques.html

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/tag/coronavirus/

 

            Nos adhérents agissent

Qu'ils apprivoisent des petits rapaces, se lancent dans un projet d'entreprise, écrivent des articles de presse ou bien participent à des mouvements historiques en Argentine, nos adhérents montrent qu'ils sont plus que de simples adhérents.

Téma

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/05/tema.un-beau-projet-franco-argentin-autour-du-mate.html

En temps de pandémie

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/10/jean-louis-et-les-faucons.html

Légalisation de l’avortement en Argentine

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/12/legalisation-de-l-avortement-en-argentine.html

Disparition de Diego Maradona

http://fdmadfe.conesud.over-blog.com/2020/12/el-pibe-l-enfant-cheri-des-argentins.html

Partager cet article
Repost0

Loi "sécurité globale" Point de vue de la section FDM-ADFE de Buenos Aires

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

 

Partager cet article
Repost0

Une soirée culturelle réussie

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Réunion sympathique et sans prétention dans une ambiance paisible et amicale. C'est ainsi que nous avons pu renouer à nos traditionnelles soirées culturelles où chacun, s'il le désire, propose une production de son choix devant un public attentif. Un grand merci à tous les participants, aux maîtres des lieux de nous avoir ouvert leur porte et à la prochaine fois!

  Public attentif

Chant ( Ici tango)

Poème ( Ici, Prévert)

Musique, (bien sûr )

Clowns

Incitation au voyage ( Salta, Tolar Grande)

Pardon à toutes celles et tous ceux dont nous n'avons pu obtenir de photos présentables pour ce message.

Partager cet article
Repost0

Cumul des mandats

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Mme Paula Forteza, députée LRM de la seconde circonscription pour les Français de l’étranger depuis 2017, a fait le choix d’intégrer la liste de Cédric Villani, candidat à la mairie de Paris aux prochaines élections municipales qui se dérouleront prochainement en mars. Elle postule pour être à la tête de la mairie du XIXème arrondissement de la capitale et sera sa porte-parole de campagne.

Cette décision sera probablement passée inaperçue pour la très grande majorité des Français de l’Hexagone mais peut-être pas pour les Français de l’étranger et encore moins pour ceux qui, vivant en Amérique centrale et du sud, suivent un tant soit peu les soubresauts de notre politique nationale.[1]

A cette décision, nous pourrons faire au moins deux remarques.

La majorité présidentielle au pouvoir, sans le dire clairement, est en train de remettre en cause la loi du 22 janvier 2014 votée sous la présidence Hollande laquelle, justement, avait pour but de mettre fin au cumul des mandats considérant, à juste titre selon nous, qu’une mandature efficace et constructive demandait à l’élu d’y consacrer beaucoup de temps et que, mathématiquement, cette disponibilité était mise à mal lorsqu’il fallait assumer plusieurs fonctions électives. Rappelons opportunément que cette loi a été votée à l’époque où notre députée était membre de la majorité présidentielle. Depuis le début de l’année dernière, la majorité actuelle essaie de remettre en cause cette loi, poussée en cela par la droite républicaine. Elle évoque la possibilité d’ajouter aux fonctions d’élu parlementaire un mandat électif local, ce qui permettrait au député d’être au plus près du terrain. On parle aussi de mandat pour des petite communes. Ce n’est pas à nous de juger de la pertinence de cette argumentation. Nous nous arrêterons simplement sur ces deux idées évoquées en les comparant avec notre réalité de Français vivant à l’étranger : proximité, petite commune ?

Il faut bien reconnaître qu’assumer la charge de député pour les Français de l’étranger dans une circonscription correspondant à la moitié du continent américain n’est pas des plus simples. Nous comprenons très bien qu’un séjour régulier dans chaque pays de la circonscription ne peut être ni fréquent ni trop s’étaler dans la durée. Par contre, à partir du moment où l’on accède à ces fonctions, auxquelles s’ajoutent les actions et présences à l’Assemblée nationale, Mme Forteza est fortement impliquée dans le numérique ce que nous ne remettons nullement en cause, il serait peut-être judicieux de mettre les actes à la hauteur des intentions émises par la candidate « En Marche » lors des dernières élections législatives. A titre d’exemple, notre précédent et premier député, Sergio Coronado, sut marquer sa fonction de son empreinte. Or, nous voyons bien que la présence en circonscription de Mme Forteza, si elle pouvait être considérée comme correcte en début de mandat s’est peu à peu étiolée avec le temps pour devenir quasiment inexistante. A notre connaissance, la dernière visite, pour l’Argentine, remonte à l’organisation d’une réunion dans le cadre du Grand débat. La mise en place d’une équipe de relais efficace, attachée à la députation pourrait sans doute compenser en partie ces difficultés dues aux distances afin justement de faire passer les messages et d’être au plus près des Français. Or il n’en est malheureusement rien. De plus, l’envoi de lettres d’information, réel, est malheureusement trop rare, surtout si l’on compare avec l’énergie déployée par certains de nos sénateurs. Ainsi, si cette charge parlementaire s’avère déjà suffisamment complexe comment se fait-il qu’on puisse briguer un mandat électif afin de devenir maire d’un arrondissement de Paris en ajoutant de surcroît le rôle de porte-parole de campagne qui demande une présence de tous les instants et exercer en même temps un mandat de députée pour les Français de l’étranger ? Si déjà, Mme Forteza éprouve toutes les peines du monde à marquer sa présence dans notre circonscription, comment pourra-t-elle assumer une double charge élective si elle venait à être élue ?

Dans un de ses spots de campagne, Mme Forteza dit qu’il faut prendre les Français au sérieux. Est-ce ainsi la meilleure façon de le démontrer ?

 

J.Guillot

Président de la section Français du monde-ADFE de Buenos Aires

 

 

[1] Pour information, nous vous transmettons le lien d’une pétition, que chacun signera ou non en son âme et conscience, demandant la démission de Mme la députée en rapport avec sa décision d’intégrer la liste de M.Villani.

https://www.change.org/p/franceses-de-america-latina-y-del-caribe-pour-la-d%C3%A9mission-de-paula-forteza-d%C3%A9put%C3%A9e-lrem-de-la-2-%C3%A8me-circonscription-des-fran%C3%A7ais

Partager cet article
Repost0

Exposition Frédéric Piquet

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

De nombreuses personnes habitant San Isidro ainsi que des membres de la communauté du Collège franco-argentin étaient présentes pour rendre un dernier hommage à Frédéric Piquet et ses peintures qui étaient exposées au Club Leones de San Isidro ( Garibaldi, 855).

  Un public nombreux pour un bel hommage

Un moment émouvant, sobre mais aussi festif partagé entre tous ceux qui ont connu Frédéric, de près ou de loin, et apprécié son œuvre.

                               Maria Clara, fille de Frédéric, et Elvira son épouse

                           Marie Claire avec, à sa droite Sébastien, fils de Frédéric.

La section de Buenos Aires de Français du monde

 

Partager cet article
Repost0

Réunion de la section de Français du monde-ADFE de Buenos Aires

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

La section locale de Français du monde-ADFE de Buenos Aires s'est réunie le 19 octobre dernier, dans une ambiance, comme toujours sympathique et chaleureuse mais néanmoins studieuse puisque les élections consulaires pointent déjà le bout de leur nez avec également de nombreux projets en cours dont nous vous donnerons, via ce blog, évidemment, toutes les informations nécessaires. Une section revigorée puisque pas moins de neuf nouveaux adhérents viennent de nous rejoindre sans compter nos sympathisants toujours prêts à participer aux débats qui s'échangent pendant ces soirées.

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>