Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Participation des Conseillers des Français de l'étranger aux conseils économiques

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Mme Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de France, encourage le gouvernement à mieux et plus impliquer les Conseillers des Français de l'étranger aux réunions économiques organisées dans les consulats français.

Cliquer sur:

Conseiller des Français et conseil économique

Publié dans Actualités

Partager cet article
Repost0

Ecouter ou réécouter la "Table ronde virtuelle sur les enjeux des élections états-uniennes 2020"

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Les sections Français du monde-ADFE de Washington et de Buenos Aires ont organisé, dimanche 1er novembre 2020, une table ronde sur le thème des élections américaines qui auront lieu demain mardi 3 novembre.

Nous reproduisons, à partir du lien ci-dessous, l'intégralité de la conférence à laquelle ont participé Anne Corpet (correspondante RFI à Washington), Carlos Gabetta ancien directeur du Monde diplomatique pour l'édition de l'Amérique du sud), Luc Olinga ( économiste, correspondant AFP à Washington) et le journaliste Claude Porsella faisant office de modérateur.

Réécouter la réunion

La table ronde

Une fois que vous arriverez à la page, tapez le code:

A@C3ZQYr

 

Publié dans Français du monde

Partager cet article
Repost0

Résultats de l'enquête "baromètre" de Français du monde-ADFE (Actualisation n°1)

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Français du monde-ADFE a lancé une grande enquête sur les besoins et les attentes des Français de l'étranger, organisée en partenariat avec la Junior-Entreprise de l’Université Paris-Dauphine.

Cette enquête s’inscrivait pleinement dans le cadre du Grand Débat national. Au total, 16 500 réponses au baromètre et 3 814 doléances. Vous pourrez en lire le compte-rendu final en cliquant le lien suivant:

Enquête: résultats

Et aussi

Sur le site de Français du monde-ADFE

Lors de la 33ème session de l’Assemblée des Français de l’étranger, Gaëlle Barré, conseillère consulaire et membre du Bureau National de Français du monde-adfe, a illustré les résultats de l’enquête conduite par notre association à destination des entrepreneurs français installés à l’étranger. Cette présentation s’est déroulée lors d’une audition commune avec la Commission du Commerce extérieur et des Finances afin de réfléchir sur les aides possibles à mettre en place en faveur des petits entrepreneurs français à l’étranger frappés de plein fouet par cette crise mondiale inédite.

Lire la suite:

Intervention lors de la 33ème assemblée de l'AFE

Publié dans Français du monde

Partager cet article
Repost0

Permanence virtuelle le 15 novembre de Mme Forteza, députée de l'étranger pour la seconde circonscription

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Le dimanche 15 novembre, de 14h30 à 17h00 heure française (10h30-13h00, heure argentine), Mme Forteza organisera une nouvelle permanence virtuelle.

Si vous désirez vous entretenir avec notre députée, il est possible de demander un créneau horaire en cliquant le lien ci-dessous.

Permanence virtuelle

Partager cet article
Repost0

Couples binationaux séparés: les démarches à faire

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Comme vous le savez, notre association via nos sénateurs s'est beaucoup démenée afin de faciliter les retrouvailles des couples binationaux que la pandémie a séparés. Nous vous proposons ci-dessous les différentes démarches (on ne dira pas parcours du combattant mais presque) à accomplir auprès du consulat ainsi que les papiers à présenter selon votre situation afin d'obtenir le sésame libérateur. 

Plusieurs situations sont possibles :

1)      Si vous êtes mariés ou pacsés : vous pouvez voyager avec la preuve de votre mariage ou de votre PACS (+ preuve de nationalité française de votre conjoint + justificatif de son domicile en France) - Attention, certaines compagnies aériennes exigent une apostille des documents présentés, il conviendra donc de vérifier auprès de la compagnie.

2)      Si vous êtes en mesure de prouver un concubinage par des documents tels que un contrat locatif aux deux noms d’une certaine durée, une union de type Pacs locale, etc. : vous pouvez voyager avec ces documents + preuve de la nationalité française du partenaire français + justificatif de son domicile en France –

3)      Si vous avez un projet de mariage déposé en mairie : vous devez adresser une demande par courriel à l’adresse indiquée par votre consulat avec le certificat de non opposition délivré par la mairie dans laquelle vous avez déposé votre dossier et publié les bans. Il faudra y ajouter la copie de chaque passeport et un justificatif de domicile en France.

4)      Si vous ne disposez pas de ces documents probants, mais êtes en mesure de prouver une relation d’au moins 6 mois avant la date de fermeture des frontières avec des éléments objectifs de communauté de vie, vous pouvez adresser une demande par courriel à l’adresse indiquée par votre consulat comprenant les documents suivants en format pdf :

-          Une lettre comportant les coordonnées complètes du couple et la durée du séjour envisagé pour le ressortissant étranger,

-          Les copies des deux passeports du couple (passeport français pour le ressortissant français)

-          Une preuve de résidence en France pour le partenaire français ;

-          La preuve d’au moins un séjour en France du partenaire étranger ;

-          Tout élément objectif de communauté de vie comme :

·contrat de bail locatif commun d’une durée courte ;

·compte bancaire commun ;

·pages du passeport du demandeur étranger et de son partenaire français, de manière à constater l’existence d’activités communes au fil du temps ;

·preuve de précédents séjours en France (apportée par des factures, des billets d’avion, etc.).

-          Un itinéraire de vol permettant de connaître la date prévue de départ : le séjour autorisé ne pourra pas dépasser un court séjour, soit moins de 90 jours. Attention, n’achetez le billet d’avion qu’une fois une réponse positive obtenue : le laissez passer, s’il est délivré, sera valable 15 jours à partir de la date de départ que vous aurez indiquée.

En cas de réponse négative, il conviendra d’attendre la réouverture des frontières. Le consulat ne recevra pas de demande de recours.

Voir dans notre blog:

Actualisation n°3

Partager cet article
Repost0

Jean-Louis et les faucons

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Jean-Louis vit dans la banlieue nord de Buenos Aires. Comme nous tous, il vit ce confinement qui n'en finit pas du mieux qu'il peut et avec patience.

Nous sommes tous à la recherche de passe-temps, d'occupations afin de raccourcir nos journées qui, parfois, n'en finissent pas. Jean-Louis, qui est membre de notre section Français du monde de Buenos Aires, a sans aucun doute trouvé ici un moyen comptant parmi les plus originaux. Nous vous laissons vous en rendre compte par vous-même.

Pandémie et faucon

Depuis plusieurs mois de quarantaine, mon épouse et moi-même cuisinons une fois par semaine un poulet pour la soupe populaire (à cause de la pandémie, nombre de personnes ne pouvant continuer leur travail, n’ont pas les moyens d’alimenter leur famille).Que faire des viscères, de la peau, des os sur lesquels adhèrent encore des lambeaux de chair, du bout des ailes ? Idée !

Nous habitons au neuvième et dernier étage d’un immeuble situé à cinq pâtés de maison, avec une vue du rio de la Plata, que l’on pourrait dire imprenable si deux édifices, en face de notre terrasse n’en obstruaient une partie.

Celle-ci est fréquentée par une grande variété d’oiseaux :  colibris, moineaux, tordos, horneros, benteveos, celestinos, zorzales, étourneaux-sansonnets, calandrias, tourterelles... Ils y trouvent des petits pains noirs provenant de la boulangerie voisine. Plus haut, beaucoup plus haut, on peut voir passer des goélands et tourner des rapaces. L’un d’entre eux vient de temps en temps se reposer sur une antenne voisine dix mètres au-dessus.

Nous mîmes, pour voir, un morceau de peau de poulet sur le mur de la terrasse. Il y resta deux jours et nous dûmes le jeter à la poubelle.

Le jour suivant, un faucon se pose sur le mur puis repart.  J’y place alors un morceau de viande. Le faucon revient et l’emporte sans se poser. Bien sûr, j’en remets un autre.  « Va-t-il revenir ? », je l’attends en vain. Dès le lever du jour, je jette un coup d’œil sur le mur : la viande a disparu. La pompe serait-elle amorcée ? Le lendemain, juste avant le lever de soleil, j’entends dehors, un‘’criii, criiiii’’. Me levant d’un bond, j’écarte très légèrement le rideau. Il est là. Posé. Il est revenu ! Une joie immense m’envahit.  Je vais alors chercher un autre bout de poulet. Au bruit que fait la porte-fenêtre donnant sur la terrasse lorsque je l’ouvre, il s’envole mais, dès que j’ai déposé la viande, il revient. Ainsi commence l’histoire. Que d’émotions !  

Au bout de quelques jours, il ne partait plus quand je faisais glisser la porte. Mais, dès que je posais un pied sur la terrasse,  pfuitttt, il s’envolait sans, toutefois, ouvrir un large bec  ni laisser tomber sa proie !!!!

L’idée me vint de sortir avec un bout de foie poulet, leur met préféré, tenu au bout de mes doigts, bras tendu, bien haut et en avant, pour qu’il le vît bien, et de m’approcher doucement. Mais, arrivé à un mètre, pfuitttt : à nouveau, il décolla. Je continuai ainsi plusieurs jours, jusqu’à pouvoir finalement arriver à déposer le morceau à vingt centimètres de lui sans qu’il ne parte. Victoire! Mais j’en voulais davantage et cela arriva, quand, une bonne semaine plus tard, il m’enleva une boulette de viande hachée placée entre mon pouce et mon index. Je ne vous dis pas mon bonheur. Commencerait-il donc à se laisser apprivoiser comme le Petit prince avec le renard ?

J’aurais voulu aller encore plus loin avec lui : qu’il vienne sur mon bras, sur ma tête, qu’il me reconnaisse dans la rue, enfin tous ces trucs que nous avons gardés depuis tout gosse. Puis arriva le jour du tête-à-tête, yeux dans les yeux, à moins de trente centimètres. Je discernai une minuscule tache rouge au coin du bec, admirai ses longues serres noires et effilées. Je lui  parlai, ça a duré, duré…Puis je l’ai laissé. Point trop n’en faut. Désormais, il a un nom, il s’appelle : ‘’Il est là’’.

Il a un cousin moins sociable qui reste à distance. Il ne mange pas sur place, lui, il emporte.

Il a aussi une compagne que, parfois, il appelle : ‘’Ka,ka,ka, kra , kra…’’ Elle arrive alors, planant en ligne droite pour se poser derrière lui. Plusieurs fois même, je lui ai vu offrir ce qu’il tenait dans son bec. J’allais oublier une autre délicatesse. Son bec, il l’essuie sur le bord de la terrasse pour ensuite nettoyer ses serres sur lesquelles restent des bouts de nourriture.  Le costume ? Normal rien de remarquable, brun-gris. Voilà c’est tout, mais je l’aime : il m’a apprivoisé, nous l’aimons.

C’est Prométhée et son mythe qui se rejouent devant nous !

J’allais oublier le troisième : un véritable seigneur, deux fois plus grand, impressionnant, imposant, au même plumage que ‘’Il est là’’. Mais, et cela se voit sur lui, il restera toujours inaccessible. S’abaisser à être un peu l’ami des hommes ? ‘’Ça ne va pas non ? Vous me prenez pour qui ? ‘’. C’est vrai qu’il est seigneurial. Il a un repaire au sommet d’un pin à moins de cent mètres de notre terrasse. Au début, j’attachais une aile de poulet sur le mur  pour que les voisins d’en bas ne se rendent pas compte du manège. Et nous pûmes admirer sa force quand il déployait toute son énergie pour arracher la viande. Il réussit même à rompre le fil trois fois. Notre copain, lui, il mange sur place. L’autre, le grand, pas question. Il prend son butin dans ses serres et retourne à son repère.

Ils n’ont pas d’heure. C’est vrai que je l’attends, que je les attends. L’autre jour n’ayant plus rien pour eux, j’ai essayé le fromage ordinaire, succès total. Le fromage râpé, c’est sans effort pour eux, il n’y a pas à déchirer.

Mais depuis quelques jours ils viennent moins, on dirait qu’ils ont d’autres priorités, la saison des amours pointerait-elle le bout de son bec ?

Un jour, nous regardions sur YouTube, les nomades des hauts plateaux de Mongolie qui élèvent leurs aigles en famille à même la yourte. Ils sont dressés pour la chasse et….. nous, nous sommes à Buenos Aires.

Merci pour cette aventure.

Jean-Louis Gabriel-Robez

Partager cet article
Repost0

Le site de France Horizon

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

France Horizon ( ex CEFR) intervient, entre autres choses, dans les cas de rapatriement pour les Français de l'étranger en difficulté.

Pour tout savoir sur cet organisme, cliquez le lien ci-dessous:

Rapatriement en France

Publié dans Adresses utiles

Partager cet article
Repost0

...trouver un avocat ou un notaire francophone en Argentine ou au Paraguay

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Il suffit de se rendre sur le site du Consulat général de France à Buenos Aires en cliquant le lien ci-dessous:

Avocats et notaires

Publié dans Comment faire pour...

Partager cet article
Repost0

Population des Français établis à l'étranger

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Sur le site Français du monde-ADFE, retrouvez le rapport annuel sur la situation des Français viviant à l'étranger.

Rapport 2019

Chiffres officiels, chiffres officieux et impact du Covid sur la population français à l'étranger

Publié dans Actualités

Partager cet article
Repost0

Intervention de M. Lemoyne, secrétaire d'Etat des Français de l'étranger, lors de la 33ème session de l'AFE

Publié le par FrançaisduMonde.adfe.conesud

Sur le site de l'ambassade de France au Portugal, retrouvez le discours prononcé par M.Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie lors de la 33ème session de l'Assemblée des Français de l'étranger (AFE).

Chers amis, parce que c’est quand même une grande famille qui se retrouve et c’est un vrai bonheur, effectivement, parce que l’on se souvient, au mois de mars dernier, nous avions dû annuler la tenue de notre session compte tenu de l’épidémie qui battait alors son plein, mars, avril. Nous voici réunis, pour partie en présentiel, une trentaine de conseillers sont parmi nous aujourd’hui les autres sont aussi parmi nous, mais par écran interposé, et je remercie toutes les personnes qui ont rendu possible cet exercice. Je crois qu’il était important que l’on puisse se retrouver, faire un point et également évoquer tous les sujets qui tiennent à cœur de nos communautés.

Lire la suite:

Discours de M.Lemoyne

Dans ce long discours, M.Lemoyne fait globalement, le bilan de l'action de l'Etat pour les Français de l'étranger avec une emphase particulière sur les décisions prises face à la pandémie que nous traversons toujours; un bilan teinté d'un satisfecit global qui ne sera sans doute pas partagé par tout le monde ( Voir, par ailleurs, le courrier adressé à M.Lemoyne par Mehdi Benlahcen). Il revient, entre autres choses, sur les prochaines élections consulaires, le renforcement du rôle des Conseillers des Français de l'étranger et le problème récurrent des certificats d'existence (véritable épine dans le pied de l'action gouvernementale).

Voir aussi dans notre blog:

Mehdi Benlahcen écrit à M.Lemoyne à l'occasion de l'ouverture de la 33ème session de l'AFE

Certificat d'existence

Elections consulaires 2021

Evolution du statut des conseillers des Français de l'étranger.

 

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>